021 634 30 88 info@skm-sa.com

Devenir propriétaire de son logement

 

Dans cet article, nous avons décidé de vous livrer une petite synthèse sur le sujet de l’accession à la propriété. En effet, nous sommes sollicités par beaucoup de nos clients qui ont de nombreuses questions. Cependant il est bien souvent difficile de se positionner sur le financement immobilier sans renseignements préalables.

Afin de répondre correctement, nos collaborateurs associent leurs connaissances approfondies du sujet à des outils permettant une étude complète du projet et du financement nécessaire. Nous mettons également à disposition de nos clients un simulateur de financement immobilier en ligne qui intègre les toutes dernières réglementations en matière de fonds propres et de capacité d’emprunt. Vous trouverez celui-ci au lien suivant : https://swisskeysmanagement.com/financement-hypothecaire/

Devenir propriétaire de son logement est un objectif pour beaucoup d’entre nous. En observant le nombre de propriétaires au niveau de la Confédération, nous remarquons qu’il est beaucoup plus important dans les cantons ruraux où les gens sont généralement plus attachés à cette notion de propriété. En revanche, dans les zones urbaines, les motivations seront des fois différentes que le simple fait  de vouloir être «  chez soi ». Aujourd’hui, le rêve d’être propriétaire se justifie aussi par des aspects plus économiques tels que, payer moins de loyer, profiter d’une bonne rentabilité sur son épargne et bien entendu constituer un patrimoine.

Avant de mettre en place la bonne stratégie, il faudra bien entendu étudier minutieusement les différentes possibilités d’achat avec un regard à court, moyen et long terme. Plus la vue d’ensemble sera claire et plus la réalisation du projet sera facile. C’est pourquoi, lors de l’établissement d’un plan de financement immobilier, nos collaborateurs étudieront également les différents aspects satellites de votre future acquisition, telles que, les notions successorales, fiscales et financières.

 

Quels sont les conditions à réunir lors d’un financement immobilier ?

 

Tout d’abord, il faudra se concentrer sur les fonds propres et réunir le montant nécessaire en fonction du prix d’achat. Lorsque l’on parle d’une résidence principale, l’apport des fonds devra constituer au minimum le 20% de ce prix. Ces mêmes 20% devront être constitués d’au moins 10% qui ne seront pas issus de la prévoyance professionnelle (caisse de pension). Cette partie de l’apport pourra en revanche être constituée avec des liquidités, des avoirs de prévoyance individuelle (compte et/ou assurance 3A), un gage sur d’autres valeurs mobilières et immobilières et également dans certaines situations un apport en travaux effectués par l’acheteur.

Une fois les fonds propres constitués, il faudra ensuite mesurer votre capacité à supporter les charges théoriques liées à votre futur achat. Pour ce faire, les établissements sollicités effectuerons un calcul relativement identique à celui que nous allons vous expliquer ci-dessous. Tout d’abord, voici une décomposition d’un financement immobilier projeté sur l’image d’une maison.

Financement immobilier

Comme vous pouvez le constater, le prix d’achat de votre bien sera décomposé en trois parties. Une partie représentera les fonds propres à hauteur de 20%. Une seconde partie représentera le prêt en 1er rang à hauteur de 65%. La troisième partie représentera le prêt en 2ème rang à hauteur de 15%. Les 1er et le 2ème rangs formeront donc ensemble le 80% du prix d’achat et par conséquence le 100% de votre prêt hypothécaire.

 

Que se passe-t-il une fois la répartition effectuée ?

 

Une fois la répartition de ces différentes parties effectuée, les établissements effectueront un calcul pour la tenue des charges appelé couramment « le calcul de viabilité ». Il s’agira de voir si à l’aide des données moyennes et historiques, vous êtes en capacité de financer votre bien immobilier sans difficulté dans le temps. Ceci malgré les aléas de la vie et une situation économique du marché fluctuante. Afin de représenter au mieux ces différentes explications, nous avons effectué à l’aide de notre simulateur en ligne une représentation du financement pour un achat immobilier. Ce dernier se monterait à un million de francs, en admettant que le plus vieux des acheteurs est âgé de 45 ans et que le couple gagne 15’000.-/mois entre les deux.

 

Financement immobilier

 

Dans l’exemple ci-dessus, quelques compléments d’informations sont à apporter. Tout d’abord à propos du résultat de la tenue des charges qui représente en pourcentage le ratio entre le coût de votre propriété et vos revenus. Ce pourcentage ne devrait généralement pas dépasser les 35%. Vous remarquerez ensuite que deux calculs sont effectués. Le premier qui utilise des informations (taux, amortissement, etc..) théoriques et le second calcul qui lui se base sur les informations du jour. L’établissement qui financera votre bien, utilisera le premier calcul pour déterminer s’il est en mesure de prendre le risque de financer votre futur achat. Le second calcul vous donnera des informations réelles sur vos futures charges. Comme par exemple, le taux hypothécaire que vous pourrez obtenir ou alors le coût effectif de votre loyer.

 

N’oubliez pas les frais liés à votre achat immobilier !

 

Un dernier élément est encore important à détailler, celui des frais liés à votre financement immobilier. Ces frais seront composés des éléments suivants :

  • Les frais liés au retrait de vos avoirs de prévoyance professionnelle ou privé (entre 3% et 15% du capital)
  • les frais d’inscription au registre foncier, les droits de mutation, autres éventuels émoluments
  • les honoraires du notaire qui aura effectué la vente.

 

Maintenant que vous en savez plus sur les notions élémentaires d’une acquisition immobilière, nous vous invitons à faire le test de notre simulateur de financement et par la même occasion solliciter nos spécialistes si vous avez des questions.

Je souhaite obtenir plus d’infos