fbpx

Contactez-nous

captcha

Flash Info: Financement Comportementale – Cette erreur qui nous coûte cher !

La finance comportementale… Voilà un bien grand mot, mais pourquoi faut-il l’utiliser ?
Parce que nos croyances en matière de placement reposent peut être sur des bases erronées !
La finance est un milieu extrêmement complexe, avec une part d’incertitude dans tous les calculs, d’où le risque en investissant dans un placement.

On distingue la finance classique, celle qui est utilisée partout depuis des millénaires et sur laquelle sont basée absolument tous les calculs. (risque, rendement, volatilité…), de la finance comportementale, qui elle, est assez récente et prend en compte le comportement humain. Elle ne considère pas les investisseurs comme des robots mais plutôt comme des êtres humains qui font des erreurs.

Pour acquérir une compréhension de la finance comportementale, votre conseiller financier doit tenir compte de la question essentielle relative à votre comportement rationnel ou irrationnel, à savoir : « Est-ce que dans vos choix d’investissement vous agissez de façon parfaitement réfléchie, ou est-ce que votre personnalité et caractère influent sur vos décisions financières ? »

Une grande part de la théorie économique et financière repose sur la notion que les personnes agissent rationnellement et tiennent compte de toute l’information disponible dans le processus décisionnel financier. De plus, par des soucis de simplicité de calculs, (malgré qu’ils restent encore très complexes) on ne prend pas en compte le comportement humain dans la finance classique et cette dernière repose en particulier sur l’hypothèse que l’être humain réagit de manière rationnelle, c’est à dire de façon sensée et réfléchie, à toutes les informations qui lui sont transmises.

Le problème est que de nombreux chercheurs ont consigné des preuves de comportements irrationnels et d’erreurs répétées dans les jugements financiers. Alors comment savoir si vous investissez de manière rationnelle ou en fonction de vos préjugés comportementaux ?

On va dire qu’un investisseur rationnel prends des décisions financières de la manière suivante :

  • Avec une rationalité parfaite : Les psychologues avancent que les décisions dépendent plus des émotions telles que la peur, l’amour, la haine, le plaisir et la douleur, que de la logique, et que les humains ne font appel à leur intellect que pour atteindre ou éviter certains dénouements émotifs. Ainsi, la rationalité parfaite n’est qu’une notion théorique et non une réalité pratique.
  • Dans un intérêt personnel parfait : De nombreuses études ont montré que les œuvres de bienfaisance, le bénévolat ou l’aide aux personnes défavorisées, n’existeraient pas si l’être humain agissait dans son intérêt parfait. L’argument voulant que les personnes veillent parfaitement à leur intérêt personnel peut être défait.
  • En ayant une information parfaite : Quelques personnes peuvent posséder une information parfaite ou quasi parfaite sur certains sujets. Il est cependant impossible que chaque personne ait une connaissance parfaite de tous les sujets qui existent.

D’après ce que vous venez de lire, il serait fort probable que vous preniez vos décisions d’investissement en fonction de vos préjugés plutôt que de manière rationnelle, comme la majorité des gens…

Mais alors, comment votre conseiller financier peut vous aider ?

Tout simplement en vous mettant dans des situations très précises grâce à un questionnaire comportemental particulier, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses mais celles-ci vont nous donner une idée de votre comportement face à certaines situations particulières. Ainsi, nous pourrons adapter vos placements en conséquence, ou corriger certaines erreurs afin de vous éviter des pertes.

Certains pourraient voir la finance comportementale comme une notion « nouvelle » et être réticents à accepter sa validité. Mais les comportements irrationnels sont nombreux et présents depuis des siècles. Alors pourquoi la majorité des investisseurs sont irrationnels dans leurs placements ?

L’anomalie reine qui montre que les investisseurs placent leur argent de manière irrationnelle, sont « les bulles financières »

Les bulles financières sont dues à des préjugés comportementaux. Ceux-ci sont des erreurs ou des raccourcis de jugement qui conduisent à la prise de mauvaises décisions économiques et financières. Votre conseiller doit donc utiliser la finance comportementale en plus des questionnaires traditionnels afin de définir parfaitement votre profil de risque.  Ainsi, il pourra vous proposer des placements en adéquation avec vos attentes et vous expliquer les risques.

Enfin, son rôle est aussi celui de guide ! C’est à lui de corriger vos préjugés et vous apprendre à investir afin d’éviter des erreurs qui pourraient se transformer en pertes.

Pensez-vous donc être un investisseur rationnel ou que vos décisions sont influencées par des personnes extérieures ?

Pour un accompagnement privé ou des questions spécifiques, je vous encourage à me contacter à mon adresse : sebastien.lafont@skm-sa.com

Toute l’équipe Swiss Keys Management SA profite également de vous remercier pour vos nombreux contacts ainsi que la confiance témoignée lors de l’établissement de toute nouvelle relation d’affaire !

Dans l’attente de vous retrouver prochainement pour d’autres « Flash Info », je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations les meilleures.