021 634 30 88 info@skm-sa.com

Il n’est pas toujours facile de savoir ce qu’il faut déclarer et penser également à toutes les petites subtilités pour être certain de payer le moins d’impôt possible.

Voici donc 15 astuces pour bénéficier des réductions fiscales maximums et surtout ne rien oublier ! Bien entendu, ces conseils sont à suivre tout au long de l’année et non pas seulement lors de la déclaration d’impôt.

 

Déménagement

Comme vous le savez, nous sommes taxés chaque année au 31.12 dans la commune et le canton où nous habitons. Cependant, beaucoup de personnes ne savent pas qu’en changeant de canton au cours de l’année fiscale, il est possible de payer plus ou moins d’impôt. En effet, chaque canton a ses avantages et ses inconvénients. Si vous souhaitez déménager, le conseil que nous pouvons vous donner est de vous renseigner auprès de votre nouvelle commune afin de voir si celle-ci est moins chère que l’actuelle. Si elle est moins chère, alors il serait préférable de déménager avant le 31.12. Dans le cas contraire, si la commune est plus chère, vous devriez déménager après le 31.12 afin de ne pas payer le quotient plus élevé de la nouvelle commune alors que vous n’auriez pas habité toute l’année.

 

Les dons

Nous oublions souvent de déclarer les dons que nous faisons au cours de l’année, alors que ce sont aussi des montants importants que nous pouvons déduire des revenus et ainsi payer moins d’impôt. On parle ici des dons aux institutions d’utilités publiques, comme par exemple, pour aider les personnes âgées, les enfants, des pays ou même des animaux. Ça peut aussi être pour des fondations. Il faut donc garder tous vos justificatifs de dons.

 

Les rénovations

Si vous êtes propriétaire, les frais d’entretien pour votre bien immobilier sont aussi déductibles. Vous avez la possibilité de choisir entre la déduction forfaitaire ou la déduction des frais effectifs. Il faudra alors procéder de la manière suivante : Utiliser la déduction forfaitaire si vos frais d’entretien sont inférieurs au cinquième du rendement brut de l’immeuble (privé). Et si au contraire vos frais dépassent cette valeur, appliquer les déductions effectives en justifiant chaque dépense.  Attention cependant à ne pas confondre les frais d’entretien et les frais qui engendreraient une plus-value à l’immeuble. Ceux-ci ne seront déductibles qu’au moment d’une vente de l’immeuble. On parlera alors dans ce cas d’impenses et non plus de frais d’entretien.

 

Déduction avec le pilier 3A (chiffres année 2021) :

Une personne salariée (soumis au régime du deuxième pilier) a le droit de cotiser un montant de CHF 6’883.- chaque année qui sera alors déduit de ses revenus. Pour un indépendant (non soumis au régime du deuxième pilier) le montant de la cotisation annuelle maximum sera de CHF 34’416.- mais au maximum 20% du salaire qu’il annonce chaque année à l’AVS (premier pilier). Avec votre troisième pilier A, il est d’ailleurs possible d’effectuer d’autres optimisations fiscales !

 

Déduction avec le pilier 3B pour payer moins d’impôt dans certains cantons (chiffres année 2022) :

 

POUR GENÈVE :

  • Pour une personne célibataire salariée : CHF 2’196.-
  • Une personne célibataire indépendante : CHF 4’434.- (à condition de ne pas cotiser au 2ème pilier ou à un 3ème pilier A)
  • Un couple où les deux sont salariés : CHF 3’294.-
  • Pour les couples où l’un des deux est indépendant : CHF 4’989.-
  • Et enfin, pour un couple où les deux sont indépendants : CHF 6’652.- (à condition de ne pas cotiser au 2ème pilier ou à un 3ème pilier A)

En plus, avec des enfants, les déductions suivantes sont également cumulables :

  • Un montant de CHF 898.- par enfant si les deux conjoints sont salariés
  • CHF 1’361.- par enfant si l’un des deux conjoints est indépendant
  • Et CHF 1’814.- par enfant si les deux conjoints sont indépendants

SUR LE CANTON DE FRIBOURG :

Pour une personne célibataire salariée ou indépendante : CHF 750.-
Et pour un couple marié salarié ou indépendant : CHF 1’500.-

POUR LES AUTRES CANTONS:

Aucune déduction possible avec le pilier 3B

 

Déduire vos frais liés à la gestion de vos actifs

Les frais liés à la gestion de vos titres sont déductibles ! En effet, les droits de garde et les frais de gestion des actifs peuvent être déduits de vos impôts. Les déductions usuelles vont de 0,4 à 4 pour mille franc de fortune administrée. Un plafond est tout de même fixé à CHF 6’000.-.

 

Favoriser des gains en capitaux plutôt qu’en dividendes

Le système fiscal en Suisse impose les revenus issus de votre fortune comme les autres revenu. Si vous possédez des actions et qu’avec celles-ci vous percevez des dividendes, ils seront donc imposés comme du revenu. En revanche, si ces mêmes actions ont pris de la valeur (gain en capital), le gain réalisé ne sera pas imposé. Dans les faits, notre recommandation est de faire analyser votre portefeuille de titres par un conseiller spécialisé de chez Swiss Keys Management SA. L’analyse de vos titres est gratuite chez Swiss Keys Management SA !

 

Frais professionnels et de perfectionnements

Les frais professionnels comme les frais de perfectionnements sont déductibles. Ceci au titre des dépenses professionnelles liées à l’activité lucrative dépendante. Le contribuable peut donc déduire les dépenses nécessaires à l’acquisition de son revenu pour autant qu’il existe un rapport de causalité entre les frais et l’activité professionnelle. Pour les frais de perfectionnement, si vous devez par exemple prendre des cours dans une langue étrangère afin de répondre à des exigences professionnelles particulières, vous pourriez aussi dans certains cas déduire ceux-ci.

En principe et sans justificatif, les employés peuvent déduire un montant forfaitaire équivalent à 3% de leur salaire !

 

Frais médicaux

Vous pouvez également déclarer tous vos frais médicaux qui sont payés de votre poche. Que ce soit les frais médicaux du médecin ou du dentiste, les frais de quote-part ainsi que la franchise, tout est déductible ! L’idéal serait de demander un relevé auprès de votre assurance pour tous vos frais médicaux de l’année afin de ne rien oublier. Il existe également des déductions pour les frais supplémentaires causés par un handicap.

 

Intérêts passifs

Les intérêts concernant les hypothèques, les emprunts auprès d’une banque et les crédits privés peuvent être déduits du revenu. Attention, en principe, le leasing n’est pas déductible pour les personnes exerçants une activité lucrative dépendante.

 

Favoriser l’amortissement indirect d’une dette hypothécaire

Il existe deux façons de rembourser une dette hypothécaire qui sont l’amortissement direct et l’amortissement indirect. Il est souvent préférable de rembourser sa dette de façon indirecte par l’intermédiaire du pilier 3A. L’avantage étant de maintenir une dette constamment élevée et donc de pouvoir déduire davantage d’intérêts passifs du revenu imposable. L’amortissement réalisé dans le pilier 3A est également déductible du revenu imposable.

 

Pensions et frais de garde

Les pensions alimentaires qui sont versées aux enfants ou au partenaire sont déductibles. Pour tous les frais de garde concernant vos enfants, vous pouvez également les déduire des impôts. À la majorité, les contributions reçues ne sont plus imposables et donc respectivement plus déductibles.

 

Payer moins d'impôt

 

Déductions pour enfants et autres personnes à charges

Comme vous avez pu le remarquer, seuls vos enfants mineurs sont inscrits sur la page de garde de votre déclaration d’impôt. Cependant, vous pouvez quand même déclarer chaque enfant qui a atteint la majorité et qui est encore à charge s’il est en formation ou aux études. A côté, votre enfant majeur devra quand même remplir sa propre déclaration d’impôt mais ne sera certainement pas taxé si ses revenus sont très faibles et qu’il est en formation ou aux études. C’est vous qui bénéficierez d’une déduction supplémentaire !

 

Rachat dans la caisse de pension

Les rachats d’année de cotisation auprès de la caisse de pension sont aussi déductibles. Le potentiel de rachat provient d’années de cotisations manquantes ou d’une augmentation de salaire. Il est souvent plus avantageux de répartir les rachats sur plusieurs années à la place d’effectuer un seul rachat d’un montant important sur une seule année fiscale.

 

Échelonner le retrait des capitaux de prévoyance pour payer d’impôt

Les cotisations au pilier 3A ainsi que les rachats dans la caisse de pension sont déductibles des revenus. En contrepartie, les capitaux de prévoyance constitués par des cotisations déductibles sont imposables à l’échéance comme du revenu, séparément et à taux réduit. L’imposition de ces capitaux étant progressive, il est donc judicieux d’étaler la perception de ces capitaux sur des années fiscales différentes.

 

Vous souhaitez obtenir plus de conseils pour payer moins d’impôt ?

 

Faites une demande sans engagement et nos spécialistes répondront volontiers à toutes vos questions. Swiss Keys Management SA est le seul prestataire qui ne facture pas d’honoraire pour les conseils donnés à ses clients.

 

IMPORTANT

6 + 5 =