Contactez-nous

captcha

Flash Info: L’assurance tremblement de terre. Pour quoi faire ?

Madame, Monsieur,

Pour cette nouvelle « Flash Info » nous avons décidé de vous parler de l’assurance tremblement de terre et des risques sismiques auxquels nous pouvons être confrontés en Suisse.

En effet, peu de gens savent comment nous sommes assurés et surtout si nous sommes assurés ! Quels seraient donc les conséquences économiques en Suisse, mais surtout pour chaque individu concerné ?  C’est ce que nous allons donc vous expliquer au travers ce nouvel article

Quelle est l’importance du risque sismique en Suisse ?

 « En Suisse, les tremblements de terre représentent le risque naturel au potentiel dévastateur le plus élevé », estime Stefan Wiemer, professeur en sismologie à l’EPF Zurich. D’un point de vue géographique, la Suisse, avec les Alpes, le Plateau, le Jura et le fossé rhénan, est une zone géologique complexe.

La Suisse n’a subi aucun tremblement de terre majeur au cours des dernières décennies. Mais les séismes précédents et les expériences vécues récemment dans des pays voisins montrent qu’elle doit également être prête à affronter ce type d’évènement. La protection contre les tremblements de terre implique pour ce faire diverses mesures de prévention et de préparation. La plus importante d’entre elles est la construction parasismique, mais il est désormais également possible de s’assurer contre les tremblements de terre.

À quelle fréquence enregistre-t-on des secousses sismiques en Suisse ?

Chaque année, entre 500 et 800 tremblements de terre sont enregistrés en Suisse. Environ dix d’entre eux sont suffisamment forts pour que la population les ressente.

 

Des séismes plus importants, avec une magnitude minimale de 5, surviennent tous les 10 à 20 ans. Les tremblements de terre encore plus dévastateurs, d’une magnitude de 6 ou plus, sont quant à eux nettement plus rares, heureusement. Leur fréquence est d’environ tous les 100 à 150 ans.

Comment s’est passée l’année 2017 ?

Le Service Sismologique Suisse (SED) a publié un article indiquant que la Suisse a enregistré un nombre record de séismes durant l’année.

Effectivement, c’est un total de 1’230 séismes qui ont été détectés en Suisse ! La plus forte secousse de ces dix dernières années, d’une magnitude de 4,6 en Suisse centrale, a été enregistrée le 3 mars 2017 et a été ressentie dans une grande partie de la Suisse. Un autre séisme dépassant la magnitude de 4 s’est produit le 1er juillet. Son épicentre était situé dans la région de Château-d’Oex et il a atteint une magnitude de 4,3.

 

 

Le SED présente encore ces chiffres :

  • Sept cents d’entre eux sont des microséismes = magnitude inférieure à 1.
  • Vingt-trois secousses ont présenté une magnitude égale ou supérieure à 2,5.

Cela correspond à la moyenne des 42 dernières années !

Couverture d’assurance en cas de tremblement de terre, êtes-vous correctement assuré(e)s ?

Les dommages occasionnés par les tremblements de terre ne sont pas pris en charge par les assurances obligatoires contre les dommages dus aux incendies et aux événements naturels. Les assureurs disposent certes de fonds pour fournir des prestations volontaires dans certains cantons, mais ceux-ci ne couvrent qu’une petite partie du risque sismique. Dans le même temps, il existe la possibilité de souscrire des assurances privées.

« Les sociétés de réassurance estiment que le tremblement de terre de Bâle (1356) ferait entre cinquante et cent milliards de francs de dégâts aux bâtiments et à leur contenu s’il se reproduisait aujourd’hui et celui de Viège (1855) entre deux et cinq milliards de francs. De nombreux propriétaires seraient menacés de ruine. »                                                                             Source: EPF Zurich Tremblement de Terre en Suisse

Aucun fonds n’est prévu pour indemniser les dommages sismiques sur une base volontaire !

En d’autres termes, cela signifie que vous devrez assumer vous-même la totalité des coûts pour réparer les dommages engendrés par un séisme, car l’assurance immobilière obligatoire ne couvre pas les dommages causés par un tremblement de terre.

« Même si le regroupement suisse pour la couverture des dommages sismiques assure une couverture limitée contre les risques sismiques auprès de la majorité des assurances immobilières cantonales (sauf pour le canton de Berne), ces prestations sont réalisées uniquement à titre facultatif et ne représentent pas une véritable solution d’assurance.

En cas de sinistre, il n’y a donc pas de garantie de remboursement. Pour la Suisse entière, le montant maximal des prestations assurées s’élève à 2 milliards de francs suisses. Les remboursements ne sont réalisés qu’à partir de séismes d’une intensité de 7 ; aucun versement n’est donc effectué pour des séismes de moyenne amplitude. La franchise est au minimum de CHF 50’000.– »

Source : GVB Assurances privées SA

 Les assurances volontaires 

Certaines sociétés d’assurance privées offrent des possibilités d’assurer les bâtiments sur une base volontaire contre les dommages dus aux tremblements de terre. C’est actuellement la seule manière de couvrir ces dommages par contrat.

Quelles assurances ?

Ma maison bénéficie d’une construction parasismique, qu’est-ce que cela signifie?

Les tremblements de terre sont inévitables et souvent imprévisibles, mais leurs conséquences peuvent être atténuées grâce à la construction parasismique. Ce type de construction à l’épreuve des séismes se concentre en effet au premier lieu sur la protection des personnes.

En Suisse, il manque des données sur la résistance sismique de plus de 90 % des bâtiments. La norme parasismique suisse SIA 261, introduite en 2003, ainsi que la fiche technique SIA 2018 définissent les modalités de construction d’un nouveau bâtiment parasismique ainsi que les conditions à remplir pour qu’un bâtiment existant puisse voir sa sécurité sismique augmenter.

Cependant, une construction parasismique ne signifie pas que le bâtiment est à l’abri des secousses !

Elle garantit simplement que des mesures ont été prises pour éviter l’effondrement du bâtiment.

 L’assurance tremblement de terre, c’est quoi ?

C’est une assurance qui permet de protéger tout propriétaire ou locataire en cas d’événement sismique. Généralement, sont assurés tous les dommages occasionnés par la destruction, la détérioration ou la disparition suite à un tremblement de terre.

Si je bénéficie d’une construction parasismique, est-ce que je suis obligé de souscrire une assurance tremblement de terre ? Tout d’abord, en Suisse il n’existe aucune obligation de s’assurer contre le risque sismique. Il ne faut donc pas croire qu’avec la base des assurances obligatoires vous serez parfaitement couverts.

Il faut également comprendre que les dommages qui peuvent survenir suite à un tremblement de terre ne sont en aucun cas pris en charge par les assurances obligatoires (assurance incendie et événements naturels). En d’autres termes, cela signifie que vous devrez assumer vous-même la totalité des coûts pour réparer les dommages engendrés par un séisme.

Concernant la construction parasismique, elle constitue bien évidemment une première protection contre les séismes. Les conséquences des tremblements de terre peuvent ainsi être atténuées et les coûts diminués.

Cependant, ce type de construction se base avant tout sur la protection de la personne et non sur la protection du bâtiment. De plus, une protection parasismique ne signifie pas que le bâtiment et entièrement à l’abri des secousses ! Il s’agit principalement d’une mesure essentielle afin d’éviter l’effondrement du bâtiment.

 Le risque de tremblement de terre est-il si important en Suisse ?

En Suisse, le risque naturel au potentiel dévastateur le plus élevé est bel et bien le risque sismique. Il faut savoir que bien que n’ayant subi aucun tremblement de terre majeur au cours des dernières décennies, les séismes passés et les événements récemment vécus dans certains pays voisins démontrent clairement que nous devons être prêts à affronter ce type d’incident.

Ce sont tout de même entre 500 et 800 tremblements de terre qui sont enregistrés mensuellement en Suisse. Heureusement, seulement une dizaine d’entre eux sont suffisamment forts pour que la population les ressente.

Cependant, le Service Sismologique Suisse (SED) a enregistré un nombre record  de séisme durant l’année 2017, soit un total de 1’230, ce qui correspond à bien plus que la moyenne des 42 dernières années

Propriétaire, que se passerait-il avec mon hypothèque si ma maison subissait des dégâts à la suite d’un tremblement de terre?

À raison de 44 % en moyenne, les biens immobiliers constituent l’élément principal de la fortune des ménages suisses. La grande majorité est financée par une hypothèque.

Si un tremblement de terre endommage ou détruit ces bâtiments, les hypothèques en cours devront toujours être payées, indépendamment des dommages. Et tous les frais de réparation viendront alourdir la note. Les personnes estimant les risques trop élevés peuvent souscrire une assurance tremblements de terre pour s’assurer contre les dommages sismiques.

Où puis-je donc m’assurer ?

Plusieurs compagnies d’assurances privées offrent la possibilité de s’assurer contre les tremblements de terre sur une base volontaire. Nos spécialistes se feront un plaisir de comparer les couvertures et prestations d’assurances de ces dernières afin de vous offrir une protection adéquate et économique à votre situation.

Selon ce qui précède, Swiss Keys Management SA et ses collaborateurs vous encouragent donc à ne plus attendre, et vous invite par la même occasion à profiter d’une analyse de vos assurances afin de vous orienter vers l’organisme le mieux adapter et à un prix imbattable.

Nous en profitons pour vous remercier de votre fidélité et ainsi que pour la confiance témoignée. Dans l’attente de vous retrouver prochainement pour d’autre « Flash info », nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos salutations les meilleures.