Prévoyance professionnelle : Le 2ème pilier de la retraite en Suisse

En Suisse, le 1er pilier couvre vos besoins fondamentaux. Le 2ème pilier est destiné à couvrir une plus grande partie de votre salaire que le premier. C’est une retraite professionnelle. Si vous n’avez jamais travaillé, vous ne paierez jamais rien et vous ne recevrez jamais rien de ce pilier. C’est beaucoup plus compliqué que le 1er pilier.

Dans cet article, les conseillers experts de Swiss KeysSM vous donnent tous les détails importants possibles sur le 2ème pilier. D dans un prochain article, nous vous aiderons aussi à comprendre ce que vous pouvez faire pour l’améliorer.

Le deuxième pilier

Le 2ème pilier est votre pension de travail. En français, il s’appelle Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Ce pilier est une pension pour chaque personne ayant travaillé en Suisse et ayant cotisé à la LPP. Chaque salarié suisse âgé d’au moins 24 ans et touchant un salaire annuel supérieur à 21’150 CHF contribue au deuxième pilier. Il est directement déduit de votre salaire par votre employeur et transféré à votre fonds de pension. Fait intéressant : votre employeur contribuera au paiement de vos primes en général pour 50%. Certaines entreprises contribuent plus que cela. Si vous êtes indépendant, vous devrez payer à la fois la part « employé » et la « employeur ». Le montant que vous payez pour le 2ème pilier dépend de votre âge :

25 à 34 ans  7%
35 à 44 ans  10%
45 à 54 ans  15%
55 à 65 ans (64 ans pour les femmes)  18%

 

Le pourcentage déduit de votre salaire dépend de la part que paie votre employeur. Toutes les contributions au deuxième pilier sont calculées avant impôts. C’est très important car vous paierez les taxes lorsque vous retirerez votre deuxième pilier. Vous remarquerez peut-être qu’à mesure que vous vieillissez, vous mettez de plus en plus dans votre deuxième pilier. Cela signifie que les dernières années importent beaucoup dans le calcul de votre pension du deuxième pilier. C’est un peu idiot car les premières années sont celles qui composent le plus (intérêts composés) et devraient donc être augmentées.

Le premier pilier était l’assurance globale. Mais le second pilier est un compte physique, dans votre fonds de pension, avec votre nom. Et votre fonds de pension est lié à votre employeur actuel. Chaque employeur choisit son propre fonds de pension.

Si vous changez d’employeur, vous devrez transférer vos cotisations existantes dans le nouveau fonds de pension. Si vous perdez ou quittez votre emploi, vous devrez transférer les fonds dans un compte de libre passage. Ce compte sera bloqué jusqu’à ce que vous obteniez un nouvel emploi (et un nouveau fonds de pension) ou que vous atteigniez l’âge de la retraite. Même si c’est en votre nom, vous ne pouvez pas utiliser l’argent de ce copte comme bon vous semble. Vous ne pouvez pas choisir la façon dont il est investi et vous ne pouvez pas transférer d’argent.

Simple ?

Nous espérons que vous avez compris les astuces de bases de la prévoyance professionnelle. Dans un prochain article, nous allons décrire une spécificité du 2ème pilier : la distinction entre le salaire assuré obligatoire et le salaire extra-obligatoire.

Contactez-nous

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter au 021 634 30 88 ou nous écrire à info@skm-sa.com