021 634 30 88 info@skm-sa.com

Compte épargne – Pourquoi vous êtes perdants ?

 

Manque de vision globale…

 

Depuis plusieurs années, les règles de l’argent ont changé !

Selon une vieille théorie inculquée depuis des générations, l’épargne est sacrée, et il faut absolument économiser pour nos vieux jours. Le principe est juste mais à cause d’un manque de connaissances financières, il est difficile de comprendre que le système actuel nous appauvrit en économisant si la solution utilisée n’est pas adaptée à notre situation.

Pour être un peu plus direct, il est complètement fou de croire que l’on économise en bloquant de l’argent sur son compte épargne !

 

Voici 3 raisons responsables de la perte d’argent sur votre compte épargne :

 

L’inflation :

 

Il s’agit de la montée générale des prix liée à l’augmentation du coût de la vie. Ceci est logique et tout à fait normal dans un système sain. La valeur de 100 Francs en 1980 n’équivaut plus à la valeur de 100 Francs aujourd’hui. C’est à dire que si en 1980 vous aviez mis un billet de 100 francs sous votre oreiller, aujourd’hui votre billet ne vous permettrait pas d’acheter autant de choses qu’auparavant. Votre argent perd de sa valeur dans le temps et donc votre capacité d’achat diminue également. Ce principe est également applicable à votre compte épargne en raison que celui-ci ne s’indexe malheureusement pas sur l’inflation. Depuis les 10 dernières années l’indice des prix à la consommation fluctue à environ 0.5% alors que les comptes épargnes rapportent actuellement 0% !

 

Le système de réserves fractionnaires

 

Pour comprendre le principe de la réserve fractionnaire, nous allons utiliser un exemple dans lequel elle serait de 5. Imaginez donc que vous déposiez un montant de CHF 100 dans votre banque, avec une réserve fractionnaire de 5, celle-ci pourrait consentir un prêt de CHF 500 à un autre client qui souhaiterait emprunter de l’argent. Une réserve fractionnaire de 5 signifie donc que la banque peut prêter 5 fois ce qu’elle possède.

Maintenant, admettons que pour les mêmes CHF 100.- que vous auriez épargné auprès de cette banque, celle-ci vous offre un taux d’intérêt pour votre placement de 1.%. Avec cette hypothèse, à la fin de l’année, vous disposeriez donc d’un montant de CHF 101.- ((100*1%)+100). La banque vous aura donc donné un montant de CHF 1.- pour les CHF 100.- placés chez elle. De l’autre côté, souvenez-vous qu’avec vos CHF 100.- la banque aura pu prêter CHF 500.- à un autre client qui souhaitait emprunter de l’argent. Pour ce prêt de CHF 500.-, la banque va cette fois-ci facturer un taux d’intérêt de 4% à son client et aura ainsi reçu un montant de CHF 20.- (500*4%). Dans cet exemple théorique, la banque en tant qu’intermédiaire aura donc gagné CHF 19.- (20.- facturés à l ’emprunteur et 1.- payé au dépositaire).

 

La réserve fractionnaire permet aux banques de s’enrichir

 

C’est sur ce même principe que les banques fonctionnent aujourd’hui. La réserve fractionnaire permet aux banques de s’enrichir avec une position d’intermédiaire et un effet de levier considérable. Vous comprenez donc maintenant pourquoi votre banque veut que vous épargniez ? Plus vous épargnez, plus elle peut prêter d’argent et donc s’enrichir.

Après avoir compris le système de réserves fractionnaires, on se rend vite compte que la banque crée en réalité de l’argent qu’elle ne possède pas. Plus il y a d’argent en circulation et moins sa valeur est importante. D’où le fait que votre billet de CHF 100.- en 2020 n’a plus la même valeur sur le marché qu’en 2021. Vos CHF 100.- déposé à la banque représente aujourd’hui CHF 500.- dans l’économie réelle.

 

La dévaluation de la monnaie

 

En résumé, la dévaluation des devises consiste à changer la parité entre deux devises. Plus précisément, cela équivaut à modifier le taux de change officiel d’une monnaie, c’est-à-dire sa valeur exprimée en or ou dans une autre monnaie de référence internationale, en l’abaissant. Cette diminution volontaire de la valeur de la monnaie est décidée par les autorités monétaires du pays concerné. Depuis plusieurs années, la Suisse utilise ce mécanisme pour entre autre maintenir un équilibre avec la zone Euro et ainsi maintenir sa compétitivité. Cet effet, n’aura pas d’impacte direct sur votre épargne si celle-ci est dépensée en Suisse puisque tout sera également dévalué une valeur presque identique. Par contre, si vous avez prévu d’effectuer un achat à l’étranger, votre pouvoir d’achat aura diminué à cause de la dévaluation du franc suisse.

 

Dévaluation de la monnaie

Je ne veux plus perdre d’argent 

 

De manière générale, les taux sont bas, l’argent ne coûte presque rien et il abonde. Si ça ne coûte rien, ça n’apporte également rien ! Voilà pourquoi les épargnants sont perdants !

 

Mais alors que faut-il faire avec son compte épargne ?

 

La meilleure solution pour ne pas perdre d’argent avec votre compte épargne est d’agir selon les deux principes suivants :

1. Le compte épargne doit être utiliser pour une épargne à court terme. C’est un excellent véhicule de placement à condition de ne pas l’utiliser pour des projets à moyen ou long terme. Ne placez donc sur votre compte épargne uniquement les sommes dont vous devrez disposer dans 1 à 2 ans. Achat d’une voiture, vacances, cadeaux, etc.

2. Placez votre argent sur des véhicules de placement qui vont s’apprécier ou au moins contrer l’inflation. Une des meilleures solutions pour lutter contre cette dévaluation est que votre argent doit servir à acquérir des biens qui vont s’apprécier, ou au moins être indexé sur l’inflation. C’est le cas par exemple de l’immobilier (selon les zones). Le prix des maisons montent parce que la valeur de l’argent diminue, et le bien « s’apprécie ». Sa valeur est dictée par le marché courant et l’économie. Théoriquement, le prix des maisons ne change pas, c’est seulement la quantité d’argent nécessaire pour l’acquérir qui change. Les terrains, les matières premières et certains placements financiers, sont aussi généralement des biens qui peuvent être indexés sur l’inflation. Si vous n’avez pas encore les moyens d’acquérir un bien immobilier, il existe des solutions alternatives avec lesquelles vous pouvez déjà vous positionner sur une stratégie identique sans pour autant devoir acheter un bien immobilier.

 

En conclusion sur le compte épargne

 

Lorsqu’il s’agit de son épargne les enjeux sont importants. Un regard sélectif sur la société et le conseiller financier qui vous accompagnera pendant de nombreuses années est donc d’une importance cruciale. Préférez les conseils d’un intermédiaire neutre et compétent pour planifier votre épargne sur les bons supports. Capitaliser son argent pour réaliser un rêve doit être fait de manière sécuritaire et rentable. Les conseillers financiers de chez Swiss Keys Management SA vous proposent une approche unique avec laquelle vous pourrez économiser de l’argent et le réinvestir en toute sécurité. Si vous souhaitez bénéficier de nos services en toute discrétion ? Contactez-nous à l’aide du formulaire suivant et un spécialiste se mettra à votre disposition dans les 48h pour répondre à vos questions et éventuellement vous proposer ses services.

 

PLUS D’INFOS ?

 

IMPORTANT

2 + 12 =